PERTE DE POIDS : L’IMPORTANCE DU DÉCLIC

PERTE DE POIDS : L’IMPORTANCE DU DÉCLIC

BONJOUR MES CHOUQUETTES ! 

Aujourd’hui, je vous retrouve pour un article qui me tient à coeur. Aujourd’hui, nous allons parler du fameux déclic et de son importance lorsque l’on veut changer de mode de vie. Bien sûr, je vais aborder le sujet de façon personnelle, puisqu’il s’agit là de mon expérience.

Vous le savez, je ne suis pas du genre à étaler ma vie privée. Sans trop entrer dans les détails de mon histoire personnelle, je vais vous expliquer ici mon parcours et les raisons pour lesquelles, un beau jour, j’ai décidé de perdre du poids, et plus généralement de changer de mode de vie.

PERTE DE POIDS : L’IMPORTANCE DU DÉCLIC

Suite à la perte brutale d’un proche, j’ai développé une relation assez spéciale avec la nourriture. Elle est devenue une sorte de réconfort. En effet, depuis aussi longtemps que je me souvienne, j’ai toujours eu tendance à manger quand j’étais contrariée. Logiquement, pour cette raison, j’ai toujours été en surpoids, de façon plus ou moins importante selon les périodes de ma vie. J’ai évolué comme ça sans jamais vraiment me pencher sur le problème, oscillant entre prise et perte de poids, toujours de façon assez extrême.

Sportivement parlant, on peut dire que je me suis toujours tenue à distance du sport. À l’école, je me faisais dispenser, à l’extérieur, je me tournais toujours vers des activités plutôt artistiques.

Ensuite, à l’âge de 18 ans, j’ai rencontré mon chéri. Quand nous nous sommes connus, j’avais des formes et il aimait ça. Mais voilà, quand on est amoureux, on a aussi tendance à bien manger. Amateurs de bonne nourriture, on peut dire qu’on s’est VRAIMENT fait plaisir. On était heureux, NO PROBLEM. Sauf que voilà, la réalité un jour m’a rattrapé. J’avais pris 10 kilos (je frôlais donc les 90 kilos, début 2015), je n’étais pas capable de fournir un quelconque effort, j’étais fatiguée… Je me suis levée un matin, et là, le déclic.

LE FAMEUX DÉCLIC

Un ras le bol. Un gros gros ras le bol. En tête, une seule idée : je ne veux plus subir mon corps. Finalement, je voulais juste pouvoir faire des choses “normales”. Je voulais courir, bouger, oser faire des choses que je m’interdisais car j’étais trop “imposante”. Vous savez, avec le recul, je me rends compte que se sentir prisonnière de son corps est vraiment quelque chose de mentalement difficile, que l’on soit trop gros ou trop mince.

Le jour où j’ai ressenti ce déclic, c’était le début d’une nouvelle vie (d’où son importance, m’voyez). Mon chéri, très sensible aux domaines du sport et de la nutrition, m’a vraiment guidé dans ma perdre du poids. Ensemble, on a changé nos habitudes, on a appris à manger sainement, on s’est mis au sport, on a tenté des choses. Bien sûr, depuis janvier 2015, il y a eu des périodes avec et des périodes sans. En effet, les choses de la vie étant, il est parfois important de revoir ses priorités afin de garder le cap. Mais, croyez-moi, malgré les hauts et les bas, nous sommes toujours parvenus à nous reprendre en main quand il le fallait. Aujourd’hui, j’ai un poids stable depuis plus d’un an, et je travaille encore sur les quelques troubles alimentaires qu’il me reste.

Concernant le sport, cela fait désormais partie intégrante de ma vie, et je ne m’en lasse pas. Le tout est de réussir à trouver LE sport qui nous convient. Cela peut prendre du temps, mais il ne faut pas désespérer !

POUR CONCLURE À PROPOS DU DÉCLIC

Je considère vraiment que le changement, pour être durable, doit partir d’une volonté personnelle profonde. Si vous changez pour quelqu’un, pour les autres,  vous ne tiendrez pas longtemps. Dans mon cas, je pense qu’il m’a fallu atteindre un poids extrême pour me dire “ça y est, s’en est trop”. Je pense qu’il y a toujours un point de départ à cette volonté de changement. Il est important que vous arriviez à le saisir, et que vous vous en souveniez à vie. Personnellement, dès que mon style de vie actuel me pèse un peu trop, je me rappelle de ce déclic, j’essaie de me souvenir de POURQUOI J’AI VOULU CHANGER. Je me remémore la situation, mes sentiments, et ainsi je repars de plus belle.

Si, à ce jour, vous n’avez pas encore ressenti ce fameux déclic, ne perdez surtout pas patience. Il se peut que ça ne soit pas encore le bon moment. Comme je vous l’ai dit plus haut, il y a parfois d’autres batailles à mener avant de s’attaquer à celle-ci !

Enfin, parce que vous me demandez souvent un “avant / après” plus visuel, je vous partage pour la première fois ce genre de montage ici. Ce n’est pas évident pour moi, je l’avoue, mais si ça peut en motiver certains, alors je le fais avec plaisir !

J’espère en tout cas que ce billet aura pu vous aider à mieux comprendre ce changement de vie et pourquoi je parviens à préserver ma motivation au quotidien. Je serai ravie d’échanger avec vous à propos de ce fameux déclic : l’avez-vous ressenti un jour ? À quel propos ? Racontez-moi.

Je vous embrasse bien fort.
manon

 

 

 

Partager:

32 Commentaires

  1. Gaetan
    février 9, 2018 / 08:21

    Quelle force. Tu es une personne exceptionnelle, je suis tellement fier de toi. Je t’aime infiniment <3

  2. Jacinta20
    février 9, 2018 / 08:32

    Coucou. Très bel article, tout comme toi, j’ai été en surpoids et puis il y a eu les grossesses, ça n’arrange pas 🙂 Heureusement j’ai eu le déclic, comme tu le dis si bien, et j’ai réussi à perdre, et puis, j’ai repris, et encore perdu, mais tout en restant dans une fourchette de poids acceptable. Maintenant dès que je vois que la balance remonte un peu trop, je dis stop et je fais attention, ce qui est le cas actuellement. J’avais repris 6 kg depuis le printemps et je me sentais mal dans mes baskets, là j’ai reperdu presque 3 kg, j’espère réussir à perdre encore un peu, histoire de me sentir mieux dans ma peau. Je fais du sport depuis 8 ans, mais bizarrement ça n’influe pas trop sur ma balance. En tout cas, je te trouve magnifique, et bravo pour cet article pas toujours facile à faire. Bisous

    • février 12, 2018 / 12:44

      Merci pour ce très gentil commentaire plein de gentillesse. Je pense qu’avec le temps le corps a moins de facilité à ce modifier. Cependant, il faut aussi savoir lâcher prise parfois pour ne pas être tout le temps dans le contrôle. Les grossesses font très logiquement changer le corps, ce n’est pas toujours évident de s’accepter ensuite. J’espère qu’il y aura du mieux pour toi, que tu t’accepteras.

      Bisous.

  3. février 9, 2018 / 08:43

    Je suis tout à fait d’accord. C’est un très chouette article.
    J’ai perdu 12 kg il y a plus de 10 ans que je n’ai jamais repris.
    Entre temps, je me suis mise au sport.
    Je me sens mieux et c’est ce que je voulais.
    Bisous

    • février 12, 2018 / 12:44

      Merci pour ton commentaire ma belle. Le sport fait beaucoup de bien, pour le corps et le moral !

      Bisous.

  4. février 9, 2018 / 12:31

    Comment te dire que ton article tombe à pic ? Depuis 2014 j’ai pris 10 kg et je n’arrive pas à trouver la motivation pour reprendre soin de mon corps, faire attention à ce que je mange. Tu as mis le doigt dessus : je n’ai pas le déclic ! Merci aussi pour ce avant / après qui montre qu’il faut persévérer et que ça ne vient pas comme ça. Merci pour tes mots encourageants qui tombent vraiment à pic !

    • février 12, 2018 / 12:45

      Ravie d’avoir pu t’aider ma belle. Le déclic est important, et comme je l’ai dis, il y a parfois d’autres batailles à mener en priorité !

  5. Aclaire
    février 9, 2018 / 17:30

    Article très juste. Il y a 10 ans j’avais eu ce déclic et j’avais réussi à perdre 15kg… que j’ai repris 5 ans plus tard progressivement avec mes grossesses rapprochées : 3 kg non perdus après la première, 5 après la deuxième, 5 de plus avec la deuxième.Le compte y est presque. Ma troisième grossesse passée, il m’a fallu 9 mois et 80kg pour avoir ce déclic. Je suis en pleine remise au sport et rééquilibrage alimentaire, mais je trouve cela très dur avec les enfants… qui n’aiment pas les salades et autres légumes crus (Dieu merci ils aiment la soupe !). Je me vois contrainte de préparer des repas différents pour eux et pour nous, car mon mari me suit dans le rééquilibrage… il a suivi mes grossesses d’un peu trop près, ahah ! Je dois avouer aussi que mon rythme de maman qui travaille ne me permet pas de faire autant de sport à l’extérieur que je voudrais mais je suis des cours de fitness, aérobic, body scuplt et urban dance sur youtube et j’arrive à être assez assidue. J’ai déjà perdu 4 kg en 2 mois, c’est progressif mais régulier, j’ai vraiment gagné en tonicité, c’est agréable ! Par contre je trouve cela plus difficile aujourd’hui que j’ai 30 ans que lorsque j’en avais 20 ! Merci pour ton témoignage qui en aidera plus d’une je pense, et merci pour ton coup de boost de mon c^té car cela me motive d’autant plus !

    • février 12, 2018 / 12:49

      Merci pour ton commentaire. Je suis vraiment ravie de pouvoir lire de tels retours. D’abord, bravo pour votre reprise en main, à toi et ton mari. Quand on est maman, j’imagine que ce n’est pas évident de tout gérer, mais tu as voulu t’y mettre et, juste pour ça, bravo. YouTube est une vraie mine d’or si on veut se mettre au sport, j’ai commencé comme ça ! En tout cas, merci pour ce témoignage. Je vous souhaite à tous les deux bon courage, et encore bravo !

  6. février 10, 2018 / 10:08

    Coucou ! Article très motivant, et je me suis un peu reconnue. J’ai des troubles alimentaires où la nourriture en grosses quantités me sert de réconfort.. Actuellement je suis en perte de poids, mais c’est troubles sont encore peu présents car je suis souvent chez moi en ce moment… Y a 3 ans, j’avais perdue toute seule plus de 15 kilos et ça se voyait, mais je n’avais pas fini et c’est alors que je parti en vacances et que je reprenais 3 kilos et qu’après j’avais encore repris 10 kilos… J’ai eue un déclic aussi car je suis très complexée par mon corps, je ne supporte pas voir cette graisse. Mon poids n’as pas arrêter de monter et j’étais presque au poids de départ de plus de 80 kilos, et je me suis dis stop, je me fais du mal. Je vois une diététicienne pour un rééquilibrage alimentaire et je me suis bien remise au sport. Actuellement, j’ai presque perdue 8 kilos et je sens déjà mes pantalons devenir trop grand, et mon visage s’amincir, je commence à me sentir bien. Vraiment. Je regarde mon corps autrement et j’ai envie de continuer encore. Mais surtout, je veux apprendre à me stabiliser pour vraiment être à 60 kilos pour 1m64, et sinon, je m’arrêterai quand je sentiras que ce sera le bon moment. Mais encore lire un article comme le tien, montre que je ne suis pas seule, montre que c’est possible de changer. Et je change pour moi ! D’ailleurs faire un article pour parler de ta perte de poids peut être un bon exemple pour nous tous, je pense d’ailleurs aussi faire un article plus tard.
    Merci, bisous !

    Cindy

    • février 12, 2018 / 12:53

      Hello Cindy, merci pour ce témoignage. Je vois que nos parcours se ressemblent en effet. Tout ce que je peux te dire, c’est de croire en toi et de continuer. Tu as fais le plus gros, maintenant il faut tenir bon. Je suis sûre que tu y arriveras. Par contre, je ne te conseille pas de te fixer un objectif de poids. J’ai fais ça moi aussi mais en réalité je pense qu’on est jamais satisfait. Par contre, en visant un objectif de forme (être capable de faire telle chose par exemple), c’est vraiment plus sain.

      Je vais également songer à un article sur ma perte de poids en elle-même, oui.

      En tout cas, encore merci Cindy pour ton commentaire. Je t’embrasse bien fort.

    • février 13, 2018 / 12:48

      Du coup ton objectif de poids tu es allée moins loin en attendant que tu sois bien dans ton corps ?

      Merci à toi, bisous

    • février 15, 2018 / 09:52

      Non, j’ai réussi à l’atteindre cet objectif de poids. Mais ça ne me suffisait pas et du coup j’étais frustrée. Du coup, j’ai décidé de porter mon attention sur autre chose (un type de physique, plus qu’un poids).

      Bisous Cindy.

  7. février 11, 2018 / 14:45

    Tu es très belle Manon, autant de l’intérieur que de l’extérieur. Félicitation pour ton changement, tu es un vrai modèle, et la preuve que tout le monde peut y arriver.
    Gros bisous à toi, continues comme ça !

  8. février 11, 2018 / 17:04

    Tu montres que tout est possible avec l’envie et la motivation d’être bien dans sa peau! Alors bravo 🙂

  9. février 11, 2018 / 20:23

    Et oui le fameux déclic…perso ca a été ce mois d’aout 2017…après deux ans à ne pas manger pendant des jours et a manger beaucoup après pour récupérer a cause de mon boulot + études et bien j’avais aussi pris 10Kg…. j’ai donc décidé de suivre un rééquilibrage alimentaire (l’article est sur mon blog) et j’ai perdu 11KG je me sens bien mieux maintenant !!!

    • février 12, 2018 / 12:56

      Bravo pour ce parcours ma belle ! C’est important de se sentir bien dans sa peau. Je te souhaite le meilleur !

  10. février 12, 2018 / 14:44

    Super article comme toujours ma belle ! C’est grâce à des articles comme celui ci que je suis encore plus motivée à continuer un rythme de vie plus sein 😉

    Plein de bisous,
    Marine

    • février 15, 2018 / 09:48

      Merci pour ton adorable commentaire ma jolie Marine. Je suis ravie que cet article t’ai plu !

      Gros bisous.

  11. février 15, 2018 / 17:55

    Je me suis beaucoup reconnue dans tes lignes. J’ai toujours été assez sportive donc ça m’a un peu sauvé, mais comme toi j’avais une relation assez spéciale avec la nourriture. Bravo pour le chemin que tu as parcouru.

    • février 16, 2018 / 10:53

      Merci pour ton petit mot. C’est vrai que faire du sport peut compenser, mais le problème demeure malgré tout. J’espère que tu as pu t’en sortir également.

  12. février 18, 2018 / 18:30

    Merci pour ton article très motivant. Tu peux être fière de ton parcours.
    J’ai aussi perdu du poids (15kg) en un peu moins d’1 an. Et je stabilise. J’avais aussi un objectif poids au début mais maintenant c’est devenu un objectif type de physique. Par contre, c’est le côté psychologique qui est plus difficile (je dois travailler là dessus). Culpabilité si je prends 1kg, peur de reprendre tous ces kg sur le long terme. Alors que j’ai changé de mode de vie (sport plusieurs heures par semaine et manger sain avec plaisir moins healthy de temps en temps) et qu’il me plaît. C’est troublant de devenir une autre personne physiquement finalement.

    • février 20, 2018 / 14:03

      Je me reconnais aussi dans tes paroles Sophie. Moi aussi j’ai du mal avec le coté psycho. Mais j’y travaille activement de façon plus importante afin de lâcher prise et dire au revoir à mes vieux démons. Tu peux être fière de toi en tout cas. 15kg c’est énorme, et je te souhaite beaucoup de courage pour la suite (encore une fois, le psycho est pour moi la partie la plus difficile).

  13. Stéphanie
    février 21, 2018 / 09:23

    J’ai commencé à perdre du poids en même temps que mes problèmes de couple. Mais j’ai eu le vrai déclic le jour où j’ai décidé de divorcer et de ne plus me considérer comme une victime. J’ai eu l’envi de reprendre ma vie en mains et de devenir enfin ce que j’avais toujours voulu être. J’avais des complexes de poids depuis l’adolescence et aujourd’hui je me sens bien dans mon corps même si j’ai toujours peur de reprendre du poids et monte un peu trop souvent sur la balance.
    Merci pour ton article.
    Stéphanie

    • février 22, 2018 / 10:02

      La vie nous oblige parfois à avoir aussi ce fameux déclic, pour notre bien. Je suis sûre qu’avec le temps la relation avec ton corps va être de plus en plus saine.

      Merci à toi Stephanie pour ce témoignage.

  14. Céline
    février 21, 2018 / 10:26

    Bonjour,
    Votre article est tellement vrai! J’ai un surpoids depuis mon adolescence suite a bcp d’événements qui ont marqué mes 20 dernière années. J’ai aussi eu 2 grossesses compliquées et aujourd’hui je fais 97 kg.

    J’ai toujours été comme ça donc cela ne m’a pas gêné jusqu’au jour où je me suis dit STOP je ne veux plus etre comme ça physiquement… Oui mais comme vous le dites j’avais des choses à changer en priorité comme avoir mon permis de conduire pour pouvoir changer de boulot et avoir un peu plus de temps libre pour mes enfants et mon mari et surtout faire une activité pour moi. Je déteste le sport depuis toujours. Après avoir réussi l objectif permis de conduire et boulot, jai commencé en sept 2017 des cours de relaxation yoga en attendant d avoir le déclic pour la perte de poids. ..
    Ce déclic est arrivé il y a 3-4 semaines environs quand j’ai dit a mon mari que je voulais faire du sport… J’ai toujours voulu faire de l aquagym mais a l époque pas de timing, pas de tunes et pas de permis de conduire… et surtout je voulais pas dépendre de qqun … alors mon homme mon pilier me dit mais le voilà ton déclic !!! Il y a 3 semaines me voila à mon 1er cours d’aquagym… et moi dans l eau fiere de moi et de me dire ca y est j’y suis! Mais mon projet aquagym va etre stoppé net suite a une chute sur du verglas… jambe dans le platre pour 2 mois… ce n’est pas grave ma motivation est toujours la et je compte bien reprendre des que le chirurgien me dit GO.

    C’est grâce à des temoignage comme le votre que je puise ma force et ma motivation.

    Merci encore et désoléepour ce message long. ☺

    • février 22, 2018 / 10:15

      Votre message est très touchant, merci pour cette honnêteté.

      Je suis sûre que le meilleur est à venir pour vous. Avec ce fameux déclic, on est capable de tout. Le chemin sera long, pas toujours évident, mais n’oubliez jamais pourquoi vous avez commencé. Soyez fière de vous, car vous le méritez. J’espère avoir de vos nouvelles !

  15. février 23, 2018 / 07:59

    Je te rejoins entièrement sur le déclic! Je l’ai eu, mais mon soucis c’est que je ne tiens jamais sur la longueur et comme je gère ça seule c’est difficile de s’y remettre une fois que tu es dans une période “sans”…
    Félicitations pour ton changement de mode de vie et pour ton évolution! Tu es radieuse!
    Bisous

    • février 23, 2018 / 10:48

      Merci pour ton gentil mot ma belle. J’avoue qu’être entourée à ce niveau est un vrai plus aussi, c’est carrément motivant ! Mais tout ira bien pour toi, j’en suis sûre !

      Bisous Stéphanie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *